Menu

Interview : Arkhon Infaustus

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

   Arkhon Infaustus, pionniers du Black extrême français nous dévoilent dans cet spécial interview les petites ficelles qui tirent cette bande vers la gloire un peu creepy, certes, mais toujours aussi fidèle à leur style... les Arkhons dans des confession purely rotted... A vous cette interview

Lahab : Salut... Pour commencer cette interview, une question classique, comment est née l'idée Arkhon Infaustus et comment pourriez-vous résumer les Grands pas qu'ait conquérait votre groupe depuis sa naissance ?

   Arkhon Infaustus : Arkhon est né de mon esprit il y a une dizaine d’années. J’étais alors dans un groupe ou l’imagerie ne me correspondait pas ou plus vraiment, je n’éprouvais plus aucune satisfaction à jouer dedans. Arkhon a donc été créé de cette frustration et est devenu mon ultime exutoire. Notre premier Mcd est sorti sur un label anglais à la fin des années 90, ensuite un EP et notre signature sur Osmose productions sur lequel nous avons fait 3 albums et qui sortira le 4eme début 2007.


Lahab : D'où vient le nom Arkhon Infaustus ?

   Arkhon Infaustus : Arkhon Infaustus est un mélange de grec et de latin. Pour nous Arkhon Infaustus est un des nombreux noms de Satan.


Lahab : Arkhon Infaustaus est un groupe qui, depuis ses débuts, s'est collé l'étiquette du groupe choquant, provocateur et sataniste... Qu'en pensez-vous ?

   Arkhon Infaustus : Je ne pense pas qu’on se soit collé nous même une étiquette. Nous avons fait les choses naturellement, c’est ensuite les gens qui on parlé de nous en certains termes. Quoi qu’il en soit je trouve que l’image qu’on nous attribut est assez proche de la réalité.


Lahab : Vous êtes déjà banni dans différents pays de l'Europe... Pensez-vous que cela puisse être un atout pour garder votre côté provocateur ou qu'au contraire, il a nuit à l'image des Arkhon Infaustus ?

   Arkhon Infaustu : Ni l’un ni l’autre. Il y a 15 ans un groupe comme nous aurait éclaté par la censure. Actuellement être censuré n’a rien d’exceptionnel. Ce qui choquait hier ne choque plus vraiment aujourd’hui mais les lois n’ont pas changées. Le satanisme a été rendu folklorique par la masse hypocrite et puérile de groupes auto proclamés « black metal » qui gangrène l’essence même du vrai black metal. La provocation dans Arkhon est naturelle mais proportionnellement parlant des groupes comme Led Zeppelin ou Black Sabbath on fait bien pire que nous par rapport aux mentalités de leur époque.


Lahab : Que vous a-t-il apporté le fait de signer avec un label majeur tel que Osmose Productions? Qu'est ce que ce label vous apport de plus ?

   Arkhon Infaustus : Nous avons de très bonnes relations avec Osmose. Mais signer sur un gros label nous a peut être desservit a certain niveau. Commercialement parlant nous sommes trop extrême et underground pour le large public et maintenant trop commercial pour le public underground. Nous nous situons ente 2 mondes sans jamais basculer complètement ni vers l’un ni vers l’autre. Peut être que notre nouvel album fera la différence. Malgré tout, être sur un label comme Osmose nous a permit de tourner, nous en avons actuellement fait quatre et nous sommes d’ailleurs le groupe français de metal qui a tourné le plus en Europe.


Lahab : Question un peu personnelle, que pensez-vous de ces styles musicaux qui naissent comme des champignons dans le monde du Metal et de cette "crise" qu'est en train de connaître le Black Metal Traditionnel ?

   Arkhon Infaustus : J’aime le metal sincère, brute, cru et violent. Ca doit éliminer 95% des groupes existants... Je ne suis pas sûr qu’il y ait une quelconque crise du black metal traditionnel, il y aura toujours de vrais groupes sincères avec une réelle idéologie et une réelle implication et il y aura toujours des gens pour qui cette musique sera la musique ultime. Mais comme je te l’ai dit tout à l’heure, il y a une masse hypocrite et grossissante qui recouvre le noyau.


Lahab : Qu'est-ce qui vous influence le plus côté composition et écriture ?

   Arkhon Infaustus : Nos influences sont extrêmement variées, elle vont de choses simples au plus complexes quelles soient artistiques ou non, c’est pour ça que je ne pourrai pas trop développer.


Lahab : A chaque sortie, d'un nouveau Arkhon, le public s'attend à un Art-work encore plus époustouflant... A qui confiez-vous la mission de créer une pochette toujours plus avant-gardiste et provocatrice ?

   Arkhon Infaustus : Je n’aurai pas la prétention de dire cela de nous. En général tout le visuel d’Arkhon Infaustus est fait par nous même à l’exception près de la pochette de « Hell Injection » ou carte blanche avait été donné à un artiste français.


Lahab : Arkhon Infaustus ont désormais à leur actif un excellent vidéo-clip sorti sur le Dvd Osmose,comment s'est passé le tournage ?

   Arkhon Infaustus : En plusieurs étapes, le plus gros ayant été les prises de chants ou nous nous sommes retrouvé en été habillé tout en PVC pendant des heures dans une petite pièce sans air ou nous étions 7.


Lahab : Que pourriez-vous nous dire sur la relation entre l'anti-christianisme et le Metal extrême ?

 
  Arkhon Infaustus : Tout ceci vient d’une vielle tradition, depuis la création du rock’n roll, la musique du Diable. Le metal est une musique violente, d’opposition, de rébellion qui a gardé cette tradition en elle tout en la développant et en la mutant. On parle d’anti-christianisme car pour l’Occident nous restons pour ainsi dire dans le « politiquement correcte », la vérité est que le metal idéologiquement impliqué sur un plan religieux est aussi en opposition avec les autres religions monothéistes. Mais en Europe, avec notre passif et ce qu’il se passe dans le monde nous ne devons montrer qu’une image bonne, une image correcte et tolérante, l’amalgame entre religion et race est vite fait. L’anti-christianisme reste donc par obligation le symbole du metal extrême.


Lahab : Comment se passent vos live shows ?

  
Arkhon Infaustus : Violemment et intensément.


Lahab : Parlez nous de votre dernier concert en Grèce.

   Arkhon Infaustus : Nous avons fait deux dates, Petra et Athènes. C’est très dépaysant pour un groupe comme nous. Nous avons passé de très bons moments même si l’organisation laissait à désirer et que nous avons manqué de temps pour visiter les vestiges de la capitale.


Lahab : Projetez-vous une tournée mondiale ?

   Arkhon Infaustus : Cela ne se fait pas vraiment dans le monde du metal, il y à des tournées européennes, américaines, etc., mais pas de mondiale. Nous aimerions tourner en Amérique du sud et en Asie mais rien encore n’est prévu.


Lahab : Arhkon Infaustus est en pleine action avec leur prochain opus "Orthodoxyn" qui verra jour fin 2006, début 2007, pouvez vous nous en parler ?

   Arkhon Infaustus : Nous avons un peu de retard sur l’album, il ne devrait pas sortir avant avril ou mai 2007. Il est en même temps la suite logique de « Perdition Insanabilis » et une toute nouvelle naissance en ce qui concerne la production. Pour le reste, je vous laisserai découvrir.


Lahab : Un dernier mot pour les lecteurs de Metal Waves...

  
Arkhon Infaustus : Merci à toi pour l’interview. Respect!




You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK