Menu

Interview : ÂmonSethis

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

   AmonSethis est un nom qui vous projette, à travers une atmosphère musicale exotique et originale, vers l'Égypte antique avec ses pharaons et ses dynasties. C'est un groupe qui promet un avenir très riche pour les fans de Progressive Metal. Metal Waves vous accorde cette interview exclusive pour vous guider dans un labyrinthe pyramidal rempli de sensations venues d'ailleurs…
Xul : L’inévitable question dans chaque interview, pouvez-vous nous donner une brève introduction du groupe, depuis la création de AmonSethis jusqu’à la sortie du premier opus, en octobre dernier, The Legend Of The Seven Dynasty.
 
   AmonSethis : Le groupe a été crée durant l’été 2007 grâce a la rencontre de Julien Tournoud (Chant) et Raphael Fascio (Batterie). Maurizio Colombo et Olivier Billoint ont ensuite rejoint le groupe (par connaissance) avec comme premier objectif quelques reprises de Dream Theater tirées de Scenes From A Memory, le temps de mieux se connaître musicalement. Nous avons compté jusqu’à 5 membres avec quelques changements de formation (particulièrement au niveau du Clavier). Le groupe s’est finalement stabilisé en mars 2009 juste après l’enregistrement du CD 3 titres et le départ du batteur Raphaël Fascio.


Xul : Pourquoi vous avez choisi AmonSethis comme nom du groupe ?
 
   AmonSethis : Ce nom s’est imposé tout naturellement, étant le nom d’un des personnages principaux de ce concept album, notre volonté étant d’avoir un nom de groupe qui soit tout de suite représentatif du concept. AmonSethis est la réincarnation des forces du mal... Rien de maléfique en ce qui nous concerne, le nom "sonnait bien" pour tous les membres du groupe.
 

Xul : Le groupe a connu un changement important, Raphaël Fascio membre fondateur a cédé sa place pour Pierre Dalban, certainement il y avait une raison bien précise qui vous a obligé à changer le batteur…
 
   AmonSethis : Tout à fait, l’important pour nous était d’avoir une réelle cohésion du groupe, c’est à dire se sentir sur la même longueur d’onde en termes de composition, état d’esprit en concert et conception de la musique. Du point de vue purement musical, la musique étant une passion pour chacun de nous mais pas un métier, il arrive un moment ou il faut faire un choix difficile pour continuer à prendre du plaisir à jouer de la musique, c’était de moins en moins le cas avec Raphaël.
 

Xul : On sent à travers le jeu de Pierre Dalban des passages syncopés et un jeu parsemé par quelques contretemps, chose habituelle dans un style comme le votre, mais j’ai remarqué quelques parties qui me rappellent Chris Adler de Lamb of God, l’approuvez-vous ? Et quel est l’apport de Pierre Dalban pour AmonSethis ?

 
  AmonSethis : Tout d’abord, il faut savoir que la Batterie est assurée par Raphael Fascio sur le CD 3 titres. Nous n’avons pas souvenir que Chris Adler fasse partie de ses influences... L’apport de Pierre Dalban est énorme pour nous, il apporte son expérience (quasiment 25 ans de musique en groupe) et son coté simple et efficace en termes de composition.
 

Xul : Sur The Legend Of The Seven Dynasty on sent plusieurs influences, de Dream Theater à Yngwie Malmsteen, quelles sont les influences principales du groupe ?
Et quel est le groupe qui vous inspire le plus ?
 
 
  AmonSethis : Il est difficile de donner un nom de groupe car nous venons chacun d’un « univers » musical différent (avec bien sur des goûts communs). Julien est plus Heavy-Metal, Maurizio plus Rock Progressif, Stéphane plus Métal Symphonique, Pierre plus Rock / Hard-Rock et moi-même plutôt Métal Progressif. Bref pas facile de trouver le point commun, sachant que nous ne pensons pas les morceaux comme étant des « répliques » de morceaux qui nous ont marqués. Sans vouloir paraître prétentieux, nous aimons la musique et nous essayons de penser notre musique comme quelque chose de très personnel.
 


Xul : Comment se déroule le processus de la composition ? Est-ce un travail individuel ou c’est un travail collectif où tous les membres du groupe y coopèrent, chacun avec sa touche et ses idées ?
 
   AmonSethis : Le processus de composition est un véritable travail de groupe puisque chacun a son mot à dire a propos des différents plans. Au départ Julien nous explique quel type d’ambiance pourrait « coller » aux textes, nous essayons à partir de là de trouver quelques idées de riffs, les premiers échanges se font par fichiers informatiques avec uniquement les plans de guitare. Une fois tous les plans sélectionnés et la structure du morceau « dégrossie », nous nous voyons pour une séance de répétition qui va nous permettre de caler le chant, la basse, le clavier et la batterie avec bien sur la possibilité de modifier des choses si jamais le rendu n’est pas satisfaisant. Nous enregistrons toutes nos répétitions pour pouvoir garder une traces de ce qui est joué, cela permet aussi de réécouter les morceaux avec une oreille plus disponible, c’est très utile pour avancer dans la démarche de composition. A priori chacun compose pour son instrument mais tout est discutable et chacun donne son avis sur les différents passages, l’objectif étant pour nous d’arriver à un morceau qui nous plait.
 

Xul : On sent à travers vos paroles un thème bien précis, l’Egypte ancienne et les Pharaons, pouvez-vous nous en parler plus ?
 
   AmonSethis : Le concept album raconte l’histoire de la 7ème dynastie : il faut savoir qu’au niveau historique nous ne connaissons absolument rien de cette dynastie puisqu’aucune trace archéologique n’a été retrouvée de cette période. Selon la légende il y aurait eu 70 pharaons en 70 jours, démontrant bien une période de chaos total.
Nous sommes partis en fait d’une pseudo légende marquant la fin de la 6ème dynastie : la légende de Nitocris, dernière reine de l’ancien empire. En tout et pour tout, il y aurait eu un immense cataclysme climatique durant cette période. Ce contexte général nous a énormément inspiré et le terrain est devenu favorable pour raconter l’histoire de la 7ème dynastie. 


Xul : Le cover de The Legend Of The Seven Dynasty est représenté par un Papyrus, que signifie ce papyrus pour vous ? y-a-t-il un message à travers ou c’était un choix au hasard ? A noter que chez les pharaons rien ne vient au hasard.
 
   AmonSethis : Il représente tout simplement le livre sacré des pyramides, qui se transmettait de pharaon en pharaon. L’accession au pouvoir d’AmonSethis, représentant les forces du mal, amène ce dernier à s’emparer du livre. Son objectif : prononcer la prophétie interdite capable de faire revivre Seth.
Le livre des pyramides représente ainsi l’instrument de sa réincarnation.



Xul : Les retombées sont-elles positives ? Êtes-vous satisfaits des échos que vous recevez concernant votre première offrande ?
 
   AmonSethis : Les retombées sont très positives. Nous avons eu notamment une chronique intéressante dans Metallian et dans d’autres Webzines. Les critiques concerts ont également été plutôt bonnes, l’objectif majeur de ce 3 titres étant bien évidemment de nous faire connaître avant de sortir le 1er album LP. Bien sûr, la recherche de label fait partie de nos priorités même si la conjoncture actuelle reste délicate.


Xul : Un point important a souligné dans votre opus, on remarque la présence de 4 guest members, d’où venait cette idée ? Est-ce pour faire plaisir à des amis qui évoluent dans d’autres groupes, avec un passage dans chaque titre ? Ou bien une idée bien étudiée dès le début ?
 
   AmonSethis : L’histoire du concept-album étant basé sur une foultitude de personnages, il nous a semblé opportun d’inviter sur l’album de différents chanteurs aux tessitures variées : tous ont accepté à l’écoute des morceaux et nous les en remercions. Etant fans du groupe Ayreon, qui est assez coutumier du fait en termes d’invitations de musiciens sur ses albums, nous avons pensé faire la même chose à travers AmonSethis. Sur le 1er album, il y aura d’ailleurs d’autres invités de marque, mais nous n’en dirons pas plus pour l’instant !!!
 

Xul : Sur le premier titre intitulé AmonSethis, il y a un passage en langue arabe, une narration d’un homme souffrant et qui réclame sa liberté, ce passage assuré par Sofian Mejri, donne une idée sur des origines nord africaine qui sont en rapport avec votre thème de l’Égypte ancienne. D’où venait cette idée et comptez vous introduire des passages en langues étrangères dans votre prochain album?
 
  
AmonSethis : Bien évidemment nous comptons rééditer l’idée d’introduire des passages en langues étrangères par l’intermédiaire de Sofian. Le mélange des styles et les sonorités orientales qu’il apporte grâce à son interprétation sur le morceau AmonSethis nous a vraiment enchanté et nous conforte dans l’idée de poursuivre dans cette voie. Il donne à notre musique ce côté original qui sort des sentiers battus de la musique Métal.
 

Xul : Julien est un amateur des sonorités égyptiennes, mais on n’a pas remarqué beaucoup de passages qui nous rappellent Karl Sander par exemple qui est, peut-être, le seul qui a donné valeur a ce genre de sonorités quelque soit avec Nile ou même son projet solo.  Qu’en pouvez-vous dire ?
Et en parlant de Karl Sanders, est-il l’une de vos influences pour vos projets à venir au sein d’AmonSethis ?

  
AmonSethis : Nous avons découvert Karl Sander il y a très peu de temps. Il est clair que les sonorités égyptiennes sont beaucoup plus marquées dans ses propres albums solos. "The Legend of the 7th Dynasty" contient 2 titres plutôt efficaces mais certaines ambiances et sonorités égyptiennes seront bien plus présentes sur l’album.
 

Xul : The Legend Of The Seven Dynasty est juste un simple aperçu pour ce qui va venir, la suite s’annonce intéressante car vous prévoyez un concept-album divisé en 3 albums, une sorte de trilogie qui va commencer l’été prochain. Je pense que la base est déjà prête et vous êtes entrain d’exploiter le terrain. Que pouvez-vous dire à propos de ça ?
 
   AmonSethis : Effectivement, "The Legend of the 7th Dynasty" est une simple introduction des albums qui vont suivre. En résumé, le premier album raconte l’histoire de l’accession au trône d’AmonSethis, premier Pharaon de la 7ème dynastie et l’éviction de son frère jumeau Ateravis. AmonSethis, a pour but d’ouvrir le livre sacré des pyramides afin de faire revivre Seth sur terre. Le premier album s’achèvera sur l’énoncé de la prophétie maudite. Le deuxième album sera basé beaucoup plus sur la lutte entre AmonSethis et Ateravis et la montée en puissance des forces du mal, préparant la venue de Seth... Je vous laisse la surprise pour la fin de cet album. En tout cas musicalement, il sera certainement plus sombre et plus direct. Enfin, le dernier album de la trilogie évoquera l’histoire de la mère d’AmonSethis et d’Ateravis, Nitocris, qui « aurait » régnée entre 6 et 12 ans sur le trône d’Egypte. L’album constituerait la genèse de l’histoire d’AmonSethis. Musicalement, ce serait un album moins violent, plus atmosphérique.


Xul : Vous avez partagé la scène avec Nightmare, Ellipsis et Black Rain, des concerts de cette envergure ont certainement apporté beaucoup au groupe, comment décrivez-vous ces expériences ?
 
   AmonSethis : Très enrichissantes, cela nous a permis de jouer sur des scènes avec un public à convaincre, ce qui a été une réelle opportunité pour nous. Jouer devant 400 personnes et partager la scène avec des groupes de renom est véritablement un moyen de se faire connaître.


Xul : Que pouvez-vous dire concernant Erato et Kheops Project ?

  
AmonSethis : D’abord concernant Erato, crée en Mai 2006, il s’agit d’un groupe de reprises de classiques Heavy Metal (Maiden, Metallica, Judas Priest...). A noter que seuls Julien et Maurizio font partie des deux groupes. Le but principal de ce projet étant surtout de se faire plaisir et de multiplier les concerts, nous avons pour objectif l’enregistrement d’un album de compositions.
Concernant Kheops Project, il s’agit d’une association d’organisation de concerts Rock et Métal, qui officie sur l’agglomération Grenobloise. Le but est de promouvoir des groupes locaux et de faire venir des têtes d’affiche intéressantes
.
 

Xul : Le groupe est en pleine croissante, mis à part votre trilogie quel sont vos projets à venir ?
 
   AmonSethis : Pour le moment, la trilogie monopolise toute notre attention, ensuite qui sait ce que l‘avenir nous réservera...
 

Xul : Pour quitter un peu le territoire français et le concept pharaonique une question qui parait un peu hors sujet, connaissez-vous la scène Metal tunisienne ? Surtout qu’il y a un groupe Tunisien de Progressive Metal qui a marqué le monde entier ces trois dernières années.
 
   AmonSethis : Nous connaissons très peu la scène Métal Tunisienne, mais peut être fais tu allusion au groupe Myrath ? Si c’est le cas, c’est effectivement un très bon groupe et à mon humble avis les mieux placés dans leur registre de par leurs origines.


Xul : Merci pour vos réponses, à vous l’honneur de clôturer cette interview avec le mot de la fin.

   AmonSethis : Tout d’abord merci beaucoup pour cette interview exhaustive, il nous reste à vous souhaiter à tous une très bonne année 2010 avec de la musique pour tous les goûts et rendez-vous fin 2010 / début 2011 pour le premier volet de la trilogie…



Interview par Xul
en Janvier 2010 (par mail)




You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK