Logo

Interview : UneXpect

User Rating: 5 / 5

Star ActiveStar ActiveStar ActiveStar ActiveStar Active
 

   UneXpect, une formation canadienne purement avantgardiste, avec sa musique originale et exceptionnelle, se groupe a su montrer au grand public qu'il ne jouera que dans le cours des grands, à l'occasion Artagoth répond à nos questions pour faire découvrir UneXpect aux fans de la musique avantgardiste…
Xul : Pour commencer, l'inévitable question : Pourriez vous nous présenter Unexpect brièvement avec un historique et une présentation de ses membres?

   Artagoth : uneXpect était au départ deux groupes d'amis de deux bands différents qui se sont réunis pour réaliser le rêve d'une utopie musicale. Par la suite on a intégré un violoniste nommé Le Bateleur, Merzenya au clavier et bien sûr Elda au vocal féminin, tout ça avait pour but de donner un son théâtral à notre musique. Le groupe était donc formé de 7 membres dont: Zircon a la basse, Artagoth a la guitare et voix, SyriaK à la guitare et voix, Lunorin (Exod) à la batterie et les trois que j'ai nommé ci-dessus. Je dois dire que quand nous les avons intégrés, la plupart des pièces d'Utopia étaient déjà construite. Maintenant les membres sont Syriak, Artagoth, Exod au clavier, Leilindel au vocal féminin, le bateleur, Chaoth a la basse et Landryx a la batterie.



Xul : Unexpect possède une musique unique en son genre, un style qui varie entre l'extrême, le progressive; des touches black par ci d'autres Death par là, des ambiances théâtrales, l'esprit d'une comédie musicale, un style non constant mais enfin un fruit musical jamais réaliser surtout dans votre dernier opus "In A Flesh Aquarium" pouvez-vous nous parler de la musique d'Unexpect?

   Artagoth : Étant donne qu'UneXpect est formé de sept membres, je n'ai pas besoin de te dire l'étendue et la richesse musical que les membres ont comme influence .Chaque personne amène son grain de sel et nous respectons les idées de chacun pour former cette musique disjonctée a souhait. SyriaK, Le Bateleur, Exode( ex-Lunorin) et Merzenya(ex-clavieriste sur Utopia) ont été à l'école musical en classique dès leur enfance. SyriaK et Chaoth ont étudié en jazz au cegep par la suite. Moi,Artagoth, j'ai appris à aimer le jazz avec le groupe Cynic et le classique en écoutant le grand maître Tchaïkovsky. Landryx a appris à aimer la bonne musique progressive avec l'influence paternelle, Leilindel a étudié en danse et a joué dans une comédie musical en Europe et bien sûr nous aimons tous le métal dans tous ses variantes.


Xul : Parlez-nous un peu de l'enregistrement et le feeling de "In A Flesh Aquarium"

   Artagoth : In a flesh aquarium est un album expérimental avec lequel on ne s’est donné aucune limite.Nous avions composé les pièces avant de rentrer en studio, mais nous y avons expérimenté plusieurs choses, surtout au niveau des vocaux. Il a été très long à enregistrer et nous faisions du studio à temps partiel. Vu notre budget studio, nous ne pouvions pas monopoliser le studio à tous les jours. Le feeling était au point de l’extase, nous entendions les instruments fondre ensemble jours après jours, nos cerveaux percevaient pour la première fois les premier instants de l'album qui nous trottais dans la tête depuis fort longtemps. L'expérience d'être en studio fait rêver à notre futur, nos prochains spectacles et nos ambitions pour le band.


Xul : Y a-t-il un concept bien précis dans les paroles que vous traitez, un thème bien précis?

   Artagoth : La folie


Xul : Entre "Utopia" et "In A Flesh Aquarium" il y a environ 7ans, une grande période pendant laquelle votre musique a fait un grand changement, 7 ans entre 2 albums, cette période est due a quoi?

   Artagoth : Nous avons perdu plusieurs membres tels que Zircon et Elda pour raisons personnelles, Merzenya pour la conquête de la nature et Lunorin aux drums qui s’est métamorphosé en Exod au clavier. Par la suite nous avons eu la chance de trouver le talentueux Chaoth à la Bass, mais des années on passer pour enfin trouver drum à notre pied avec Landryx. Cette période a été extrêmement difficile pour le groupe, nous avons essayé plusieurs drummers pour arriver enfin a Landryx. Il ne suffit pas que de trouver de nouveaux musiciens, mais d'apprendre à se connaître, de voir le même et unique but musical et de sentir que le groupe soit parfaitement unis prend un certains temps.


Xul : Par rapport à "Utopia", on remarque que la musique de "In A Flesh Aquarium" est raffinée, beaucoup plus mur et plus recherchée ai-je raison?
Comment pouvez-vous expliquez ça?

   Artagoth : Le temps, l'accumulation d'influences et les changements dans le groupe on fait en sorte que notre musique s'est raffinée, mais je ne suis pas près à dire qu’elle est plus mur, mais elle est bien sûr plus disjoncté. Mais bien sure que le temps entre les albums n’ont fait que raffiner les pièces.



Xul : Après "Galy Records" vous avez déménagé chez "The End Records", qu'est ce que ce dernier vous apporte de plus?

   Artagoth : Ayant plus de moyens financiers, ils ont un plus grand pouvoir de distribution et un réseau de contact impressionnant. Ils peuvent aussi nous aider sous forme financière en accordant des avances.


Xul : La promotion chez "The End Records" marche elle comme prévue depuis la sortie de "In A Flesh Aquarium". Le pressing et la distribution?

   Artagoth : Oui. Nous avons plus que hâte de poursuivre la suite logique et tourner de plus belle.



Xul : Comment c'est passé "The End Records Tour" ? Surtout après avoir lu les appréciations du publique.

   Artagoth : On a vraiment apprécié l’expérience! Surtout pour une première fois aux Etats-Unis. Le public était très ouvert à notre musique et étant aux côtés de The Gathering, ça nous assurait un excellent publique chaque soir. On répéterait la chose sans hésiter!


Xul : Unexpect assure partout, un album original et unique de son genre, des chroniques encourageantes, des échos positifs, des shows inoubliables...
Vous venez de marquer votre nom dans la scène international, comment vous voyez le futur de votre groupe et que comptez vous faire?

   Artagoth : Avant tout merci. Maintenant que notre nom fait de plus en plus bonne figure, il ne reste qu’à aller se donner en spectacle partout afin de prouver qu’il ne s’agit pas seulement que d’une musique de studio. Et nous espérons sincèrement pouvoir vivre de notre musique dans un avenir proche parce que la vie de musicien n’est pas toujours reluisante monétairement.


Xul : En passant par votre forum, j'ai lu quelques choses parlant de "In A Flesh Aquarium" en version japonaise avec 2 nouvelles chansons? Pouvez-vous nous parlez de ça?

   Artagoth : Je crois que The End Records ont l’intention de rajouter 2 pièces de notre EP wE_Invaders pour la version Japonaise. Rien d’exclusif ou quoi que ce soit.


Xul : Unexpect vit pour sa musique? Où vit de sa musique?

   Artagoth : Pour l'instant nous vivons pour la musique, d'une façon abstraite le groupe subvient a ses besoins, donc la première étape est passée, maintenant il reste à attendre qu'il subvienne aux nôtres aussi.


Xul : Déjà l'album a vu jour il un peu plus qu'un mois, vous venez de présenter le show de cet album mais y aura-t-il autre chose à faire après? Vous avez des concerts et/ou des tournées en vue? Des vacances? Ou autres choses?

   Artagoth : Nous planifions de faire un tour en Europe éventuellement et d’autres incursions aux États-Unis, mais pas de détail précis pour l'instant. Par contre, il y aura une autre tournée canadienne pour le printemps prochain et nous cherchons le plus de festivals possible dans le but de se faire voir d'avantage. Entre tout ça nous continuons de composer.


Xul : La scène métal canadienne possède des groupes talentueux qui donnent naissance à une musique bien spécial à eux, tel que Quo Vadis, Cryptopsy... Parlez nous de votre scène?

   Artagoth : La musique underground au canada a une scène très forte, plusieurs personnes s'occupent gratuitement de la scène sous forme de webzines, revues, radios et autres pour l'amour de la musique. Étant donné que la bulle est très dur a percer, nous avons été forcer de s'améliorer constamment tous en gardant notre dignité, c'est pour ça que beaucoup de groupes du canada sortent de l'ordinaire.


Xul : Qu'elle est votre définition pour l'underground?

   Artagoth : L'underground est une musique et un style qui se redéfini constamment, il est en constante évolution et il ne s'impose pas de limite, donc aucune barrière. La musique underground a un amour propre, elle ne se prostitue pas et elle ne fait qu'à sa tête.


Xul : Y a-t-il un groupe que vous voulez jouer un concert avec ?

   Artagoth : Je ne pourrais répondre à cette question. Nous sommes 7 et les influences sont très variées, donc de nommer un groupe en particulier ne serait que pour rajouter d'autres lettres a cette question.


Xul : Je vous accorde le mot de la fin

   Artagoth : Un grand merci pour cette tribune! Longue vie à votre webzine !


Interview par Xul (Novembre 2006)




© Metal Waves VptV 2007-2016