Menu

Festival Méditerranéen de la Guitare : Scène Jeunes Talents (23 mars 2009)

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

    Déjà le 3ème jour du Festival Méditerranéen de la Guitare, et le 2ème pour la scène jeunes talents. Le programme s’annonce varié et alléchant avec le jeune sfaxien Semi Kharrat, la formation tunisoise de Thrash Metal, Armageddon, le Blues Rock des Contrast et l’Electro Rock de Lahab.

Comme d’habitude, environ 15 personnes étaient dans la salle lorsque le jeune sfaxien de 15 ans Semi Kharrat avec son projet solo Semyblues monte sur scène. Déjà que j’étais émerveillé par sa prestation lors du Festival Accor de Guitare, là je suis sur le cul. Une maîtrise parfaite de l’instrument, une bonne prestation scénique et des reprises bien menées par le futur Satriani tunisien. C’est bien dommage il n’y avait pas beaucoup de personnes pour goûter au plaisir offert par ce jeune virtuose…
Un avenir prometteur pour un jeune qui mérite certainement l’intérêt des producteurs, le petit hic à reprocher, le manque de communication avec le public.

Après une demi heure de pure plaisir, on a eu l’occasion d’assister à Contrast, une jeune formation de Blues/Rock qui a connu un changement côté line-up ; la chanteuse qui était présente lors du Festival Accor de Guitare n’est plus avec le groupe.
La prestation est moyenne, on sent un manque de répète surtout lorsque le chanteur guitariste du groupe donne de temps à autre des signaux aux autres membres, ce qui fait qu'on sent une sorte de désynchronisation et un manque de maîtrise des titres, que ce soit les reprises ou les compos.
Le groupe a joué des titres comme Sweet Home Chicago, qui frôle la perfection. Il y avait juste un manque de punch et de puissance au chant. On a également senti un manque côté guitares sur Sultan of Swing.
La claviériste était out de temps en temps mais l’harmonica a donné un charme spécial à la musique.
Les Contrast manquent de répètes, surtout lorsque le groupe nous annonce un titre composé deux jours avant le concert et nous fait sentir le manque de maîtrise de ses propres compos. Une formation qui peut évoluer mais qui lui faut un peu plus de travail.

3ème groupe de la journée, les Armageddon. Un groupe qui commence à s’incruster dans la scène Metal tunisienne, et qui commence à avoir sa propre identité…
Avec ce groupe, le public a enfin décidé de bouger et de s’installer devant la scène. Les jeunes d’Armageddon ont mis le feu sur scène avec un show exceptionnel et une présence scénique plus ou moins bonne pour tous les membres surtout le chanteur qui bouge un peu partout.
Le répertoire du groupe a connu un petit changement, cette fois ci il n’y a pas des reprises de Sepultura mais plutôt de Slayer et de Hatebreed. Les reprises étaient bien menées par le groupe mais on a eu aussi droit à des compositions, on sent un style qui vire vers le Metalcore mais qui garde toujours son aspect Thrash Metal, et dans l’un des titres on sent un passage Death / Deathcore. Le groupe commence à avoir une identité et une image de marque mais on aimerait bien assister à un show d’Armageddon sans reprises…
J’ai bien aimé le jeu de batteur qui, malgré son jeune âge, maîtrise bien son instrument. Côté guitares le son était un peu saturé ; ça ne nous a quand même pas empêchés d’écouter et d’adorer le produit des jeunes d’Armageddon.

Et pour clôturer le show d’aujourd’hui, le groupe Lahab prend place sur scène avec un léger changement côté line-up ; un nouveau guitariste (qui a déjà participé au Festival Accor de Guitare) et le départ de l’ancien. Ce changement a donné son fruit, et le style du groupe a changé vers un Electro Rock encore plus expérimental…
Le groupe nous a fait goûter des nouvelles compositions par rapport aux précédents concerts, un nouveau registre et un show hors normes pour le chanteur du groupe Ahmed (Lahab) qui n’arrêtait pas de bouger sur scène. Contrairement au Festival Accor de Guitare, le groupe n’a pas connu un problème de sono, les titres étaient bien exécutés avec une projection vidéo en parallèle avec la musique. Le seul bémol pendant le show du groupe était une sorte de fausse note dans l’intro du fameux titre Wahm, mais au final ça n’a rien gâché à son charme.

La journée s’achève en beauté avec les applaudissements du public présent, un public qui n’est pas vraiment chaleureux, timide et moins nombreux. Un grand point d’interrogation se pose...

 

Par Xul


You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK