Menu

Festival Méditerranéen de la Guitare : In (24 mars 2009)

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

    La soirée IN du 24 Mars 2009 est une soirée spéciale Death Metal. Au programme, deux groupes tunisiens et un groupe italien.
Les groupes tunisiens sont Tanit, l’une, si ce n’est la révélation de l’année, et Damned Sorrow, un groupe désormais parmi les pionniers du genre dans le pays. Et en tête d’affiche, on a les Illogicist, un groupe italien de Death technique très attendu par les fans.

 

   Les Tanit sont les premiers à prendre les commandes. Une petite intro sert à faire avancer un peu le public qui était assez timide au début, mais qui n’a pas hésité à se mettre debout. Le public a d’ailleurs augmenté en nombre par rapport aux soirées précédentes.
Le groupe nous a présenté 4 compositions en tout. Post-Mortem, la première, a connu une légère désynchronisation au début, mais le groupe s’est par la suite rattrapé, notamment dans une partie très orientale que le public a adorée.
Le titre suivant, Rain of Purity, est assez technique en tout. Plein de contre-temps et de syncopes très bien maîtrisés. La synchronisation entre les membres est excellente !
Un avant dernier titre, Senseless Existence, a été bien accueilli de la part du public, surtout avec son passage clean, avant de finir avec Sacrifice, un titre qui a connu quelques légers changements par rapport au passé et qui est beaucoup plus "brutal" que le reste du répertoire du groupe.
Le groupe n’a finalement pas déçu, un batteur talentueux, une très bonne maîtrise, et une musique baignant entre mélodie, technique et feeling.

Par la suite les Damned Sorrow s’installent sur scène. Un groupe qui a participé à 4 éditions du Festival Méditerranéen de la Guitare, il est donc grand temps pour qu’il prenne sa place dans une soirée IN.
Le groupe entame son show avec Virulence, une maîtrise parfaite par tous les membres et un chant qui frôle la perfection, surtout après 5 ans d’expérience. Le groupe était plus actif que d’habitude sur scène avec les membres qui bougent par ci par là. Il faut l’avouer, ceci est quelque chose de nouveau chez les Damned Sorrow qui veulent prouver qu’ils méritent bien leur place IN.
La communication entre le chanteur et le public était parfaite, et Mehdi a pu mettre le feu devant la scène avec un public qui n’arrêtait pas de headbanger, crier, hurler, sauter… surtout à partir du titre Never Sinned suivi du Medley de "Om Kalthoum" qui a était apprécié par le public. Un titre exécuté à la Damned Sorrow dans une sauce Death Metal.
L’originalité de Damned Sorrow dépasse le Medley de "Om Kalthoum" pour atteindre une innovation qui semble être la première chez nous. 7 guests étaient sur scène avec le groupe pour une partie de "Hadhra3 avec de la Darbouka et des Bendirs, le public a énormément apprécié cette première dans nos concerts/festivals.
Le show était cloturé par une nouvelle composition du groupe intitulée Die On Your Own, ce titre nous fait sentir une certaine tendance Core sur quelques passages. Le groupe commence à varier un peu après un Death Metal pur et dur durant 5 ans.

Et voilà qu’arrive enfin le moment tant attendu de la soirée, et l’un des moments les plus attendus du Festival. Ils italiens montent sur scène. Une petite intro, qui n’est en fait que la fameuse Lux Aeterna de Clint Mansell, tirée de la BO de Requiem for a Dream, le temps que les rideaux se lèvent et que le groupe se mette en place, pour ensuite entamer avec The Insight Eye, tiré de leur dernier album éponyme. Le son est déjà beaucoup plus propre.
Le groupe nous a fait goûter des titres de ses diverses réalisations, par exemple Knowledge Curse de leur album sorti en 2004 sous le nom de Subjected, des titres comme Rooms of Emptiness et Core de leur dernier opus The Insight Eye. Le groupe a joué aussi Visions Of Decay de leur  première démo Polymorphism Of Death.
Côté jeu, le groupe assure d’une manière incroyable, une synchronisation parfaite malgré un jeu syncopé, des contre temps par ci par là et des cassures dans chaque titre. Aucun des membres n’est tombé dans le piège des erreurs, une quasi-perfection, du jamais vu, une maîtrise parfaite des instruments et une sorte d’aisance sur scène qui prouve l’expérience du groupe. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont tourné aux states.
Il faut noter que le batteur du groupe a laissé tous ceux qui étaient présents bouches bées, avec une sorte de rapidité et un jeu hallucinants.
Le groupe a clôturé son show avec une reprise bien exécuté du début jusqu’à la fin, Zombie Ritual du groupe légendaire Death.

Enfin la quatrième journée s’achève, avec des "ziiiiiiiin" aux oreilles à cause de la saturation de la sono, mais on est sur le cul surtout après environ 45mn devant de véritables machines humaines qui ont choisi comme nom Illogicist.

 

Par Xul & Belial

You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK