Menu

Chronique : Aghast - Hexerei Im Zwielicht Der Finsternis

  • Written by Super User
  • Parent Category: Reviews
  • Category: A
  • Hits: 1707

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Band : Aghast

Release : Hexerei Im Zwielicht Der Finsternis

Year : 1995

Country : Norway

Genre : Dark Ambient

Label : Cold Meat Industry

Note : 17.5/20

Tracklist :
01.Enthrall
02.Sacrifice
03.Enter The Hall Of Ice
04.Call From the Grave
05.Totentanz
06.The Darkest Desire
07.Das Irrlicht
08.Ende


    J'ai pris beaucoup de temps pour chroniquer cet album car Aghast n'est pas un groupe qui produit une musique banale...

A ne pas confondre avec le groupe de Punk/Rock du même nom, Aghast est un groupe constitué de deux femmes, dont l'ex-femme de Fenriz de Darkthrone (Tanja "Nachthexe" Stene) et Andrea "Nebelhexë" Haugen (l'ex femme de Samoth d'Emperor), qui se considèrent comme des sorcières. C'est probablement pour cette raison que le groupe est défini ici comme étant des "Witches Ritual Darkness".

Alors voilà, à la première écoute je me suis pris une grosse claque, Sérieusement, je n'ai pas encore écouté cet album dans le noir complet, et je me prosterne devant quiconque arrive à l'écouter seul dans le noir sans se méfier de chaque bruit qui l'entoure.
Donc pour cet album, pas de grattes ni de batterie, seulement du clavier, un peu à la façon du dernier Burzum (Daudi Baldr) mais avec une atmosphère 100 fois plus malsaine !
En effet, Aghast nous délivre un album de Dark Ambient vraiment fabuleux !
Tout d'abord la production est impeccable. On s'immerge immédiatement dans l'univers du disque dès les premières secondes de l'intro, et je peux vous dire que ça ne respire pas la joie de vivre, ce n'est pas d'Idem... On est vite transporté dans un monde malsain, triste et définitivement sombre !
Entre sons d'outre-tombe, rythmes macabres qui envahissent certaines chansons et voix lugubres faisant penser à des incantations de sorcières, on est emmené dans un voyage au cœur des ténèbres et on n'en ressort qu'au bout de huit chansons toutes aussi magnifiques les unes que les autres qui en rendrait plus d'un psychotique.

Alors oui, Aghast nous a largement réussi son premier essai en nous pondant le meilleur et sans doute le plus malsain cd de Dark Ambient qu'il m’a été donné d'écouter.
C'est un excellent album qui plairait aux fans de Dark Ambient, mais aussi aux Black Metalleux qui cherchent quelque chose de nouveau et de sombre.

17.5/20
Par Akram Fenrisúlfr

MySpace

You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK