Menu

Chronique : AmonSethis - The Legend Of The Seven Dynasty (EP)

  • Written by Super User
  • Parent Category: Reviews
  • Category: A
  • Hits: 1690

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 
alt

Band : AmonSethis

Release : The Legend Of The Seven Dynasty (EP)

Year : 2009

Country : France

Genre : Progressive Metal

Label : Independent

Note : 14.5/20

Tracklist :
01.AmonSethis
02.Servant Of Seth
03.Legend Of The Seven Dynasty (Bonus Track)


    Le nom de "AmonSethis" me projette directement vers l’époque pharaonique de Nefertiti, Akhenaton, Toutankhamon, Thoutmosis, Memphis etc… Ce nom représente aussi une formation française de Progressive Metal essayant de donner une atmosphère pharaonique à sa musique en traitant des thèmes qui tournent autour de l’Egypte ancienne.

Avec Julien Tournoud, ex-Hellixxir, et Raphaël Fascio, le projet a pu trouver ses repères au fil des années. Malgré le changement du batteur AmonSethis nous pond en octobre dernier son premier opus de 3 titres, ou plutôt 2 car le dernier titre n’est qu’un bonus track qui explique toute l’histoire du concept-album dont s'occupe le groupe déjà pour 3 albums studios, le premier étant prévu pour l'été de cette nouvelle année.

L’EP commence avec un titre intitulé AmonSethis. Ce n'est pas du tout pas facile de cerner le style dès le premier riff, il fallait attendre la suite pour savoir que le groupe joue du pure Prog à la Dream Theater, Symphony-X et Adagio, mais ce qui m’a impressionné c'est l’esprit Harsh dans quelques passages au chant… Julien a bien assuré ses parties lead dans le chant, et même le backing vocal était là où il faut. Un passage de narration en arabe m’a impressionné aussi surtout que ce passage, assuré par Sofian Mejri de Mango Gadzi, était en dialecte tunisien. Je ne vais pas vous traduire le passage mais je vous laisse le découvrir seuls en vous procurant l’EP car ça vaut le coup…
Je tiens à mentionner le jeu de batterie qui est bien carré, parsemés par quelques passages techniques et des contretemps. Le guitariste aussi a dit son mot avec un bon solo et une partie acoustique vers la fin du titre, mais on sent que cette dernière a été collée à la dernière minute au titre.

Le titre suivant, Servants of Seth, commence avec quelques riffs courts et répétitifs. Même si au premier titre ça passe inaperçu, là on ne peut pas s’empêcher de le remarquer. Le manque de jeu de Synthé et ses solos habituels d’un Progressive Metal pur et dur nous fait sentir l’absence de quelque chose de "primordial" à l’écoute de ce style, le groupe doit penser à s'occuper du jeu du synthé.
Un autre bon solo fait son apparition et le titre est clôturé en beauté avec une partie de narration qui a préparé le terrain pour le prochain titre…

Legend Of The Seven Dynasty aurait pu être mieux exploité, même s'il commence avec un petit jeu de sitare et un excellent passage de chant de la part de Julien, le jeu de fond dominant dès le début jusqu’à la fin du titre a gâché le charme des deux précédents. Durant ce titre on entend des noms de Pharaons comme Memphis et des dynasties de l’époque pharaonique comme Tanis… ça nous donne envie de découvrir la suite…
Instrumentalement parlant, le titre est fade (à mon goût), et un jeu à la Karl Sanders aurait pu être une bonne idée pour donner une atmosphère originale à une suite inexplorée pour les fans de cette musique.

AmonSethis arrive à accrocher son auditeur, on sent qu’il y a du potentiel mais le groupe n’a pas donné le maximum de ce qu’il possède, et je suis confiant que le prochain album, ou plutôt la trilogie, sera une belle offrande pour les amateurs du Progressive Metal, on peut dire "ce n’est que le début". Le groupe doit penser sérieusement à valoriser un peu le jeu de synthé et à s'occuper du thème du groupe d'un côté plutôt musical…

Les dynasties pharaoniques sont entre vos mains grâce à AmonSethis

14.5/20
Par Xul

MySpace


You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK