Menu

Chronique : A Thousand Years Slavery - A Fury Named Spartan (EP)

  • Written by Xul
  • Parent Category: Reviews
  • Category: A
  • Hits: 1089

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Band : A Thousand Years Slavery

Release : A Fury Named Spartan (EP)

Year : 2008

Country : Switzerland

Genre : Melodic Deathcore

Label : Conatus Records

Note : 18/20

Tracklist :
01.Epicurean
02.Drastic Oversleep
03.An Eternal Tree
04.Une Etoile Incandescente
05.A Fury Named Spartan
06.Betrayed Flavour

   
Lorsqu’on parle de la Suisse côté Metal, on pense directement à Celtic Frost ou Samael, les deux leaders et pionniers de la scène. Mais aujourd’hui on a affaire à une jeune formation de Deathcore Mélodique, existant depuis 4 ans et ayant à son actif une démo sortie en 2006 et un EP sorti le 1er novembre dernier chez Conatus Records.
A Thousand Years Slavery... retenez bien ce nom, car cette formation ne tardera pas à le marquer nom dans le registre des grands !

Le premier contact avec cet opus des ATYS était accrocheur, surtout que le cover de l’album m’a semblé un peu bizarroïde au point de passer des minutes à déchiffrer son contenu et essayer de comprendre ce que ce groupe veut transmettre avec une telle œuvre, chose qui m’a poussé à ne pas tarder à balancer leur CD dans mon lecteur. Un premier aperçu réussi et accrocheur, chose que certains groupes négligent !

Passons au vif du sujet, la musique des ATYS, certaines personnes se demandent à quoi on a affaire avec un artwork de ce genre, un Metal Expérimental ? Un truc exotique venu de nulle part ? Eh ben non, c’est un groupe de Deathcore avec des passages mélodiques dans les veines de All Shall Perish, All That Remains ou même les The Black Dahlia Murder… je sais que certains ne s’attendent pas à ça (comme Belial) surtout que je ne chronique que les groupes de Death Metal, à la limite quelques groupes de Black mais ce groupe m’a tellement accroché que je ne peux pas le jeter à l’oubliette.

L’opus commence avec Epicurean ; des orchestrations savourent l’intro de ce titre avant de passer au sérieux, des riffs bien pêchus et accrocheurs, mélodiques certes mais les contretemps et les moshparts d’un Metalcore sont bien là pour faire sauter une salle de 10 000 personnes !
Le goût de The Black Dahlia Murder se fait sentir avec ce titre surtout grâce au chant alterné entre growl et criard, un jeu de batterie marteau-piqueur, des changements de rythmes et des variations par ci par là, tout en gardant la sauce mélodique à un Deathcore bien carré !

Le tempo est loin d’être constant, tantôt rapide tantôt mid-tempo, comme dans le titre Drastic Oversleep qui fait réveiller en vous l’instinct du headbang de ses racines, avec ce dernier j’ai eu une montée d'adrénaline comme pour un pur Metalcore.

Le plaisir et le régal continuent avec l’écoute de cet opus, des passages acoustiques donnent un charme au-delà d’exceptionnel à la musique des ATYS, la créativité et l’innovation sont au rendez-vous, et cela est prouvé avec le titre Une Etoile Incandescente, un titre acoustique, une petite ballade avec des chuchotements ; ce titre demeure exceptionnel par rapport au reste, un contretemps pour le style, et des paroles en français alors que le reste est en anglais.

Les soli dans cet opus semblent bien faits et étudiés à la note près mais dommage certains d’entre eux sont courts, comme celui vers le début d’Epicurean et le virtuose solo vers la fin du même titre sans oublier le solo de Betrayed Flavour.
Quant au chanteur, il a fait preuve de maîtrise avec une bonne expérience, mais on sentait l’influence Metalcore US qui me rappelle les deux vedettes américaines de Metalcore ; As Blood Runs Black et As I Lay Dying, je n’ai pas aimé certains passages de chant clair (ça reste toujours un avis personnel) qui sont à mon goût un peu hors sujet avec une musique pareille qui déchire les tampons !

En quelques mots, A Thousand Years Slavery, une formation qui mérite tout mon respect et un EP qui dépasse les espérances.

Fans de All Shall Perish, All That Remains, The Black Dahlia Murder, Unearth, As I Lay Dying et autre vous êtes bien servis…

18/20
Par Xul

MySpace

You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK