Menu

Chronique : Cristalys - In Hoc Signo Vinces

  • Written by Xul
  • Parent Category: Reviews
  • Category: C
  • Hits: 1045

User Rating: 5 / 5

Star ActiveStar ActiveStar ActiveStar ActiveStar Active
 

Band : Cristalys

Release : In Hoc Signo Vinces

Year : 2013

Country : France

Genre : Heathen Black Metal

Label : Independent

Note : 17/20

 

Tracklist :
01.In Hoc Signo Vinces
02.S'Rhiogal Mo Dhream
03.La Marche des Insurgés
04.Soldats du Sang
05.Sigilum Militul Templi
06.Drang Nach Westen
07.La Valse des Martyrs
08.Incantation Franque
09.Mercenaires de l'Ancien Temps

    Au nom des insurgés et leur marche glorieuse, au nom des soldats et leur sang versé dans les champs de batailles, au nom des martyrs et leur valse dansante, au nom des mercenaires de l’ancien temps, Cristalys honore votre identité et fait renaitre les chevaliers de France.

Je n’ai pas trouvé une meilleure introduction pour vous présenter ce groupe venu tout droit de l’hexagone. Une formation de Black Metal avec des passages Heavy, certains qualifient le style du groupe du Heathen Black Metal, surtout avec en se basant sur ses paroles ancestrales vénérant la monarchie de l’ancienne France avant 1789, la France perdue…

Passons à des choses sérieuses, il m’a fallu plusieurs écoutes pour enfin prendre ma plume et chroniquer In Hoc Signo Vinces, ce que j’ai entre les mains n’est pas juste un album mais c’est tout un concept, toute une histoire, toute une idéologie que le groupe voudrait transmettre à son auditeur, qui doit avoir une souplesse et une richesse intellectuelle, et musicale.
Musicalement on est face a une variété de titres et de riffs, la recherche est au rendez-vous, un passage acoustique ouvre le bal avec In Hoc Signo Vinces tout comme pour Sigilum Militul Templi, Sigilum Militul Templi et Mercenaires de l'Ancien Temps… les solos sont bien maitrisés, j’en prends exemple, vers la fin du titre S'Rhiogal Mo Dhream, un solo qui m’a étrangement rappelé Aman Amarth, mais je l’ai trouvé très bien foutu.
Le Vocal a su répartir les passages du chant tout au long de l’album, pour nous laisser admirer certaines parties jouissives, rien à reprocher au chanteur il maitrise ses screamings, ses chuchotements, ses narrations au ton criard...
Le jeu de batterie est assez varié loin des blast-beats débiles et répétitifs du Raw Black Metal, on sent que le batteur connait bien son instrument, il nous a gratifié avec ses changements de rythmes et ses roulements.

Cristalys ne maitrise pas uniquement le Black Metal, mais aussi les lyrics, le parolier mérite une mention très bien pour le délice qui nous livre en lisant les paroles, parlant d’une ère oubliée, d’une époque où le chevalier et son épée sont maitres dans les champs de bataille.
Les paroles ne sont pas uniquement à la langue de Molière mais on a quelques brefs passages en latins.

Avec cet opus, les quatre mousquetaires à la fleur de Lys, ont su nous livrer un bon Black Metal, heavy et mélodique, avec des passages rappelant les norvégiens Immortal.
Mais j’ai bien peur que l’album finira par s’oublier, même si ce release figure au top 10 de mes coups de cœur de l’année 2013, il n’y a rien d’extraordinaire à mentionner, et avec le nombre d’albums qui sortent par semaine on risque de ne pas trop se souvenir de In Hoc Signo Vinces.
Si le groupe a pensé à introduire quelques instruments tels que le Cor des Alpes ou l’accordéon, peut-être ça pouvait être la cerise sur le gâteau et je l’aurais classé mon album de l’année.

17/20
Par Xul

Facebook

 

You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK