Menu

Chronique : Darkest Days - No One Knows

  • Written by Super User
  • Parent Category: Reviews
  • Category: D
  • Hits: 1315

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Band : Darkest Days

Release : No One Knows

Year : 2009

Country : USA

Genre : Progressive Industrial/Experimental Metal

Label : Independent

Note : 13.5/20

Tracklist:
01.End Of The Lies
02.No One Knows
03.Free Your Mind
04.We Are The Ones
05.Forever In My Mind
06.Meg
07.Frozen Skies
08.Interlude
09.Down Beaneath The Vines
10.I Slip Away
11.Waiting On A Plane

    No One Knows
est le tout premier essai des Darkest Days, un groupe originaire de Lexington, USA, qui a choisi de débuter l'aventure autrement que la voie classique qui passe par les démos, avec un Full Length sorti en 2009.

Darkest Days, un nom qui sonne peu original contrairement à la musique du groupe dotée d'une bonne dose d'expérimentation donnant tout une autre dimension à la musique de ce jeune groupe Américain.
   
L'ouverture du bal se fait avec deux titres qui m'ont agréablement surpris, mélangeant un son à la tradition du Metal avec une petite orientation vers le Progressive Metal et le Thrash Metal et un son qui me rappellent entre autre, surtout coté mixage et mastering, les Suédois de Meshuggah. Les riff syncopés sont a volonté avec des leads de guitares accrochants et une voix tantôt harsh et d'autres fois bourrée d'effets qui fait référence aux Metal Indus, un style qui a pris une large ampleur sur Free Your Mind, sculpté autour d'une phrase mélodique qui résonne tout au long de ce troisième titre avec une recherche et une expérimentation bien poussée de façon à ne pas faire tomber l'auditeur dans la routine et c'est pour cette fin là que d'autres instruments font leurs apparition à l'instar du synthé avec des effets comme le musicbox.
Les titres défilent l'un après l'autre, et malheureusement la créativité du groupe disparaît au fur et à mesure, vous l'avez bien compris, à partir du We Are The Ones on découvre toute une autre face du groupe avec une musique moins intéressante et moins recherchée, à l'exception peut être de Meg un titre instrumentale a tendance plutôt Hard Rock qui me rappelle sur quelques riffs les Guns'n Roses ainsi que Interlude, qui se voit plutôt atmosphérique et féerique si on peut dire ça. Pour finir avec un titre à la limite décevant, qui peut être étiqueté de Pop Rock carrément, largement au-dessous du lot même coté production et mixage, jusqu'à là d'une excellente qualité surtout pour la balance des instruments, où tout son trouve agréablement sa place dans la sauce.

Un potentiel bien intéressant dont nous fait part ce jeune groupe Américain surtout sur les premiers titres de cet opus, un potentiel à exploiter et à mettre en valeur par ce quatuor qui peut espérer graver son nom sur la sphère du Metal.

13.5/20
Par Gothicos

MySpace 


You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK