Menu

Chronique : Eryn Non Dae. - Hydra Lernaia

  • Written by Super User
  • Parent Category: Reviews
  • Category: E
  • Hits: 934

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Band : Eryn Non Dae.

Release : Hydra Lernaia

Year : 2009

Country : France

Genre : Mathcore / Progressive Metal

Label : Metal Blade Records

Note : 17/20

Tracklist:
01.When Time Elapses       
02.Blistering Hate       
03.Existence Asleep       
04.The Decline And The Fall       
05.Lam Tsol Oua       
06.Through Dark Skies       
07.Opposites From Within       
08.Echoes Of Distress       
09.Pure    

   Si je vous dis que ce groupe Toulousain a à séduit un label comme Metal Blade Records, vous saurez sans doute qu'on ne rigole pas avec les Eryn Non Dae., une vraie perle qui trace avec certitude son chemin à travers la scène Metal internationale malgré leur musique peu accessible qui pourrai constituer une pierre d’achoppement pour certain. Mais ce qui est sûr, si vous n'êtes pas allergique à tout ce qui est nouveau et unique, Hydra Lenaia aura de fortes chances d'atterrir dans votre bibliothèque musicale.

Étiqueter la musique des Eryn Non Dae. est loin d'être une tache facile vu les nombreuses influences ainsi que la singularité, en quelques sortes, de leur son. Mais tout de même ont peut affirmer que ça tourne autour du Progressive Metal, du Mathcore, du Death Metal, du Metal Atmosphérique, un tout petit peu de Doom Metal et enfin quelques influences HxC notamment côté chant.

Un des points fort des Eryn Non Dae., ou END pour faire court est sans doute cette ambiance malsaine, sombre et glaciale qui se dégage de la musique tout au long des titres, comme si la quasi totalité des riffs ont été concoctés pour cette fin, les quelques nappes de synthé, les samples qui surgissent de temps à autre, ainsi que la voix torturée et criarde de Mathieu ne font qu'accentuer et renforcer cette sensation de malaise que nous transmet cet opus.
Le côté Metal est en deux mots agressif et technique, voilà exactement les deux adjectifs qualifiés pour définir cette musique. Par moment ça nous rappelle des groupes comme leurs concitoyens les Gojira ou encore les Suédois de Meshuggah surtout avec le nombre non négligeable de mesures asymétriques au point que par moment on n'arrive plus à suivre le jeu tellement les mesures sont complexes. Les contretemps et les passages syncopés sont de la fête également à notre plus grand plaisir. Sinon une autre particularité du son des END est le jeu de basse, très riche, agréable à écouter et bien mis en avant assurant entre autres plusieurs transitions ainsi que quelques leads et mariant parfaitement le jeu des guitares. Ces dernières délivrent un son bien agressif, lourd et grave avec un accordage bien au-dessous des normes standards. Et en ce qui concerne la batterie, on peut dire qu'elle se noie dans la complexité des riffs et du coup il est quasiment rare de tomber sur du jeu standard, tout est syncopé avec un jeu de cymbales assurant un excellent show bien varié et à la limite Jazzy sur quelques passages.

Hydra Lenaia, un voyage unique à travers la musique des END où la brutalité des riffs marie parfaitement la noirceur de l’ambiance apocalyptique, et où les émotions qui s’en dégagent sont loin de laisser l’auditeur indifférent.
Un seul conseil, écoutez Pure, une pure merveille qui vous plongera directement dans cet univers chaotique des END.

17/20
Par Gothicos

MySpace

You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK