Menu

Chronique : Heretic Soul - Born Into This Plague

  • Written by Super User
  • Parent Category: Reviews
  • Category: H
  • Hits: 969

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Band : Heretic Soul

Release : Born Into This Plague

Year : 2010

Country : Turkey

Genre : Death Metal

Label : Rotting Corpse Records

Note : 15.5/20

Tracklist:
01.The Truth Dwells In Your Head
02.Deadliest Enemy
03.Mental Decay
04.Suffering From Existence
05.Faceless
06.Worship Me
07.Beyond Hatred
08.Life Becomes Our Grave
09.Twenty One Grams

  
Une démo en 2006, un EP deux ans après et le Label Amériacain Rotting Corpse Records se voit séduit par les Turques de Herectic Soul, un groupe qui vient à peine de sortir son premier Full-Lenght intitulé Born Into This Plague.

Si je vous dis que ce groupe a déjà fait la première partie de quelques grands noms de la scène Metal internationale à l’instar des Vader, The Black Dahlia Murder, Opeth, Dark Tranquility et j’en passe, vous saurez sans doute et en tenant compte des styles musicaux de ces groupes, que les Herectic Soul évoluent dans un registre contenant du Death Metal. C’est bel et bien le cas avec quelques petites influences Metalcore et à un degrés moindre Thrash Metal.

Dès l’écoute des premiers titres, on se retrouve face à d'excellents riffs bien concoctés et bien arrangés, des riffs qui vous donnent envie aux pires des cas à faire bouger la tête si ce n'est pas pour une bonne séance de Headbanguing à en tordre le cou. La section instrumentale est bien puissante, avec plusieurs contretemps et parfois quelques mesures asymétriques comme sur The Truth Dwells In Your Head. Des variations de tempo sont au rendez-vous également, et omniprésentes tout au long de cet opus faisant le charme de quelques titres, Faceless en est le parfait exemple.
Ces variations de tempo oscillent entre des riffs rapides et enragés avec des Blast-Beats, une utilisation massive de la double pédale et un jeu de guitares en tremolo le plus souvent mélodique, et d’autres riffs à mid-tempo avec notamment les contretemps à la façon Metalcore, un chant en parfaite synchronisation avec la double pédale, et des accords de guitares ornés par plusieurs harmoniques pinçantes.
Et loin de tous ces riffs puissants et énergétiques, on aura droit à une petite intro sur Beyond Hatered avec des guitares en clean jouant des arpèges et assistés par un jeu de toms, un riff bien efficace contrairement à ce qui va suivre sur ce même titre en question avec des riffs lassants, répétitifs et pas du tout inspirés pour en faire le pire titre de tout l'album.
Un album qui se voit clôturer vers la fin de Twenty One Grams par un passage typiquement Death Melodic, un bon choix à vrai dire concernant la mélodie choisie pour en faire l’outro.

Seul point négatif coté instrumental, reste l’absence des soli qui se fait de plus en plus sentir au fur et à mesure qu’on avance dans l’écoute de l’album mais rien de grave vu qu’on est déjà gâtés par tous ces riffs accrochants que nous offre les Herectic Soul.

Sinon, deux petites remarques sont à faire passer concernant le chant, qui est de bonne qualité globalement avec une voix grave à la Death Metal, mais qui perd en puissance quand le chanteur/guitariste Sarp Keski force un peu sur sa voix ou lors des cris balancés de temps à autre. Et la deuxième remarque concerne les parties narratives bourrés d’effets à la manière des chanteurs de HxC Américains, qui  je me paraissent comme des taches noires sur plusieurs excellents morceaux malheureusement.

Les Herectic Soul, un groupe prometteur émergé d’une scène Turque en plein essor, qui commence à se faire forger un nom sur la scène internationale après avoir acquis la notoriété dans leur pays d’origine. Une place bien méritée et confirmée par Born Into This Plague.

15.5/20
Par Gothicos

MySpace


You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK