Menu

Chronique : Hailstorm - Greyness

  • Written by Super User
  • Parent Category: Reviews
  • Category: H
  • Hits: 1061

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Band : Hailstorm

Release : Greyness

Year : 2009

Country : Poland

Genre : Death Metal

Label : Independent

Note : 14/20

Tracklist:
01.Intro
02.In the Abhorrence Stream, I Stand
03.Black Bloodbound
04.The Monolith Of Ancient Evil
05.Meat Anthem
06.The Spring of the Purifying Flame
07.Greyness
08.Bismarck Tower (Live)

   "Death Metal / Thrash / Death Metal
", c'est le style qui est marqué par le groupe sur leur page MySpace. À vrai dire j'aurais dû faire plus attention sur le fait que le groupe a mis "Death Metal" deux fois car, m'attendant à avoir affaire à du bon Thrash/Death Metal comme je l'aime, j'ai découvert qu'il s'agit plutôt de Death Metal pur et dur. Une touche Thrash Metal est présente, mais c'est beaucoup plus orienté Death Metal, tantôt old school, tantôt plus "moderne".

L'intro pourrait en surprendre quelques uns. Il ne s'agit pas d'une quelconque piste atmosphérique, acoustique ou autre, mais plutôt d'une intro très "Metal" avec des riffs qui commencent à bombarder dès les premières secondes.
Juste après l'intro on a droit à l'un des titres phares de cet album où le tempo élevé, le son gras des guitares et les très nombreux riffs en font un véritable bulldozer prêt à tout détruire sur son passage.

Le titre suivant, Black Bloodbound, n'est pas aussi bon, du moins en ce qui me concerne. Les breakdowns, surtout lorsqu'ils sont nombreux, n'ont jamais été ma tasse de thé. Ils constituent ici une part assez importante de la musique, mais heureusement que les riffs de bonne qualité ne manquent pas.

Les Hailstorm continuent à explorer de nouveaux territoires avec le titre éponyme où une certaine touche "moderne" se fait remarquer avec une dissonance très bien employée.

Bref, un petit mot pour finir, Hailstorm est tout de même un groupe prometteur. Quelques petits soucis au niveau de la production sont à régler (le chant trop mis en avant par exemple), et nous aurons quelque chose de plus solide. À noter que cet album est auto-produit par le groupe, ce qui ne les a pas empêchés d'en faire un Digipak qui n'est certes pas des meilleures des qualités, mais qui reste tout de même mieux qu'un simple CD gravé qui ne donnerait pas du tout envie de l'écouter.

14/20
Par Belial

Site Officiel
MySpace


You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK