Logo

Chronique : Helevorn - Forthcoming Displeasures

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Band : Helevorn

Release : Forthcoming Displeasures

Year : 2010

Country : Spain

Genre : Gothic / Doom Metal

Label : BadMoodMan Music

Note : 17/20

 

Tracklist:
01.From Our Glorious Days
02.Descent
03.Two Voices Surrounding
04.To Bleed not to Suffer
05.Revelations
06.Hopeless Truth
07.Yellow
08.On Shores (Of a Dying Sea)

   Après cinq ans d’absence, les Helevorn reviennent sur le devant de la scène Metal Espagnole, avec un deuxième Full-length intitulé Forthcoming Displeasures.

Dès le premier titre From Our Glorious Days on constate le potentiel énorme dont sont dotés ces Doomeurs, un titre convainquant globalement nous laissant espérer un voyage émouvant et unique dans un monde alliant mélancolie, noirceur et un sentiment de sérénité, et se situant à la croisée de trois univers bien différents à savoir le Doom Metal, le Gothic Metal et une petite touche de Death Metal notamment côté chant.

Et on est bien servi avec cet opus qui saura séduire plus d'un, entre mélancolie et douceur d'un côté et une bonne dose d'agressivité et de fureur, on savourera la musique des Helevorn, une musique caractérisée par des rythmiques lourdes et un assez bas tempo, qu'on apprécie même sur les parties enragées, où la superbe voix puissante et caverneuse de Josep et contrairement à la section rythmique contribue largement à l'instauration de ce côté agressif de la musique. Et rares sont les riffs où le groupe accélère un peu la machine et abandonne ce Down Tempo, comme par exemple sur la magnifique Revelations ou encore Two Voices Surrounding, un titre bien intéressant qui sent un peu la Paradise Lost.
Et tout comme avec la voix Death Metal, Josep nous fait preuve d'une maîtrise parfaite de la voix claire surtout sur les refrains où la voix est soutenue par un chant en tierce.
Le jeu de la batterie quant à lui est fidèle à la règle simple mais efficace, dans les normes du style et mariant parfaitement le jeu des guitares qui est caractérisé par de longs accords lancés tout au long des titres et embellis par de petits leads, comme par exemple sur Hopeless Truth où une simple phrase de guitare se répète en boucle avec une mélodie qui est loin de laisser l'auditeur indifférent.

Impossible de ne pas se laisser emporter ou de succomber à cette magie surtout avec cette atmosphère créée par les nappes du synthé. Et tant qu'on en parle, je qualifierai le jeu de Mr.Enrique le claviériste du groupe de parfait tout simplement, exactement la bonne dose qu'il en faut pour laisser son empreinte sur la musique sans pour autant dominer le reste des instruments, il se voit parfois discret accentuant le côté atmosphérique et mélancolique de la musique, et sur d'autre passages il prend les commandes pour assurer quelques leads ou en solo avec des choeurs et des notes de piano.

Et hormis les cinq instruments utilisés par le groupe, on notera également la présence d'un Violoncelle sur To Bleed Is Not To Suffer. Bien vu par les Helevorn quoique j'aurais bien aimer écouter cet instrument sur plus de passages.

Meilleur titre de l'album? Je ne saurai pas répondre à cette question tellement tous les titres sont excellents, bien recherchés et bien élaborés, s'enchaînant sans se ressembler avec une fluidité qui ne risquera pas d'ennuyer l'auditeur malgré ce bas tempo caractéristique de la musique.
Côté production, je me contenterai  de dire tout simplement que l'album a été produit par Jens Bogren et Johan Ornborg qui ont déjà travaillé avec des groupes comme Paradise Lost, Opeth, Katatonia, Draconian… et à vous d'imaginer la perfection du résultat.

Pour les amateurs du style, un album à écouter et à dévorer d'urgence, et pour les allergiques au Doom ou ceux qui ne s'identifient pas à cette musique, allez-y quand même peut être que c'est l'album qui vous fera changer d'avis.

17/20
Par Gothicos

Site Officiel
MySpace

© Metal Waves VptV 2007-2016