Menu

Chronique : L'Ordre du Temple - In Hoc Signo Vinces

  • Written by Super User
  • Parent Category: Reviews
  • Category: L
  • Hits: 2066

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Band : L'Ordre du Temple

Release : In Hoc Signo Vinces

Year : 2007

Country : Italy

Genre : Folk / Black Metal

Label : My Funeral Records

Note : 15.5/20

Tracklist :
01.Sancta Sanctorum
02.Nine Shadows Behind The Temple
03.Waiting For A God's Sign
04.Et In Arcadia Ego
05.The Knight's Dream
06.What Magic Is, What Are The Parts Thereof, And How The Professors Thereof Must Be Qualified
07.In Lode De L’Asino
08.Libellus Veneris Nigro Sacer

  
Et dans sa troublante vision, l’empereur Constantin vit se dresser dans les cieux un imposant crucifix, rutilant et radieux, et à travers cet éblouissant éclat céleste, il pu distinguer une inscription limpide et intelligible, et là il pu clairement discerner : In Hoc Signo Vinces. Par ce signe, tu vaincras.

L’ordre des templiers et leurs intrigants secrets… Voila alors un thème passionnant et peu commun qu’a choisit cet Italien en guise de support pour sa musique. C’est certainement une initiative à saluer vivement parce qu’il faut dire qu’on aimerait bien par ailleurs voir d’autres qui l’adoptent à leurs tours. En tout cas, c’est clair que ce genre de thèmes renvoie déjà sur une ambiance assez spécifique et donc assurément digne d’intérêt.

C’est donc sur un fier destrier, empoignant son imposant étendard d’un coté et son bouclier étincelant de l’autre, que nous arrive vaillamment Count Davide, seul et unique représentant du projet dont il est l’auteur et la tête pensante. Et avec ce premier album, il brandit le fameux exergue des templiers comme un hymne couronnant son Black Atmosphérique Folklorique. Et il est d’ailleurs à signaler que notre comte n’hésite pas entremêler Anglais, Italien et Latin au service de ce qu’il nous propose…Encore une initiative à saluer. 

Bon, autant le dire dés le début, L’Ordre du Temple rassemble quasiment tous les ingrédients d’habitude concoctés par Summoning (en 1er lieu) et Nazgul (plus ou moins, disons…), le coté Heroic Fantasy Tolkienien en moins. Le synthé est donc à l’honneur ici, entre nappes atmosphériques et mélodies folkloriques/médiévales (où elle fait office de flute, entre autres), sous fond d’un Black mid-tempo mélancolique et enivrant. Un Black dominé par la finesse et la délicatesse plus qu’autre chose même s’il laisse quelques fois libre court à un soupçon de hargne (notamment les 3 derniers titres de l’album qui eux, sont parsemés de blasts et de riffs plus entreprenants).

Que ce soit l’intro "Sancta Sanctorum" avec ses percussions martiales et son souffle frigorifiant, les chœurs  attendrissants de "Et In Arcadia Ego" et l’aspect cabalistique dont il est empli, "The Knight's Dream" et son coté théâtral, ou "In Lode De L’Asino" avec son Groove aussi surprenant que déroutant… Les morceaux de L’Ordre du Temple se suivent mais ne se ressemblent guère, constamment munies de mélodies inspirées et rythmes opiniâtres, constamment baignant dans une atmosphère toute en richesse et en grandeur.

Mais voila, l’album lui manque malgré tout un certain dynamisme, une certaine vivacité, une vigueur, de par sa boite à rythmes mécanique et ses instruments folk virtuels qui lui collent un ton kitsch, boursoufflé et pompeux. Un souci très facilement surmontable si jamais quelques recrutements niveau line-up étaient envisageables. Ce qui, dans tous les cas, semble prédire un avenir plein de belles promesses pour notre Ordre du Temple. 
          
15.5/20
Par Sandman

MySpace


You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK