Menu

Chronique : Midnight Odyssey - The Forest Mourners

  • Written by Super User
  • Parent Category: Reviews
  • Category: M
  • Hits: 2070

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Band : Midnight Odyssey

Release : The Forest Mourners

Year : 2010

Country : Australia

Genre : Ambient Black Metal

Label : Kunsthauch

Note : 16.5/20

 

Tracklist:
01.Journey Across the Sea
02.Night Spirits
03.Spirit of the Winter Mountain
04.Twilight Storm
05.Forest Mourners

Midnight
: the middle of the night; twelve o'clock at night. (1)
Odyssey: a long series of wanderings or adventures, esp. when filled with notable experiences, hardships, etc. (2)

La signification du nom du groupe est déjà claire, mais j'ai voulu la mettre ici pour insister sur le fait qu'il porte vraiment très bien son nom. Cet album (de 39 minutes !) est vraiment une odyssée nocturne qui passe par des contrées sauvages où aucun homme n'a jamais mis les pieds.

L'aventure commence avec Journey Across the Sea, qui commence sur un petit air folklorique en guitare acoustique et en chant clair merveilleusement bien exécutés. Un petit moment de repos avant que les complications ne commencent. C'est l'entrée en jeu du Black Metal qui marque le début mouvementé du voyage. La production, qu'on pourrait qualifier de "pourrie", va parfaitement bien avec la musique. Les guitares et le chant mis en arrière et le synthé mis en avant donnent un certain air à la fois "lointain" et "nocturne" au tout. Comme si on assistait de loin à la naissance d'un mythe que les vieux raconteront aux plus jeunes les soirs de pleine lune autour du feu de la tribu.

Le voyage s'arrête pour un moment afin de contempler la beauté de la nuit avec Night Spirits. Un petit titre totalement Ambient qui, une fois de plus, porte plus que bien son nom. Il donne certaines visions d'une nuit douce dans une terre lointaine où la nature tient encore le dernier mot...

Puis ça repart de plus belle, toujours en gardant cet air "nocturne", majestueux et épique, qui me rappelle plusieurs groupes à la fois.
La mauvaise production qui aide énormément à faire passer les émotions bien mieux qu'avec un son clair me fait penser à Paysage d'Hiver ou à Darkspace. Le côté "nocturne" et "distant" me rappelle Rigid Horns, alors que l'utilisation exagérée des claviers (dans le bon côté des choses) me ferait penser à Burzum. Si on ajoute à cela le côté "épique" qu'on rencontre çà et là, on se trouve avec Summoning.
On constate facilement qu'il s'agit d'un Black Metal "atmosphérique" qui ne se base pas nécessairement sur les guitares pour se faire entendre (mis à part le dernier titre où on remarque une influence Doom prononcée). En fait les parties Ambient prennent une place très importante. Deux titres parmi les cinq présents ne comptent pas de Metal et on ne sent aucunement un "manque" dû à cette absence.

Finalement je me trouve incapable de bien m'exprimer face à cette perle. Les mots m'échappent pour bien décrire un mélange aussi exquis et une musique aussi belle. Tout ce que je peux faire maintenant c'est de me ruer vers l'autre release sans trop tarder...

16.5/20
Par Belial

MySpace

You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK