Menu

Chronique : Noneuclid - The Crawling Chaos

  • Written by Super User
  • Parent Category: Reviews
  • Category: N
  • Hits: 920

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Band : Noneuclid

Release : The Crawling Chaos

Year : 2008

Country : Germany

Genre : Death/Thrash Metal

Label : Merciless Records

Note : 18/20

Tracklist :
01.Worm
02.The Digital Diaspora
03.Coming In Tongues
04.Void Bitch
05.Xenoglassy
06.Time Raper
07.Muder Of The Worlds

    Noneuclid
est un groupe qui m’a causé une infinité d’ennuis tout au long de sa découverte, commençant par son nom pour arriver à sa musique… une formation allemande de la Bavarie, ayant dans son line-up 3 membres du fameux groupe allemand de Black Metal mélodique Dark Fortress.
Ce groupe a fini par réaliser son premier album sous le nom de The Crawling Chaos en Janvier 2008 chez Merciless Records.

The Crawling Chaos est une sorte d’album hors normes. A une base de Progressive Death Metal, diverses influences surgissent tout au long de l’album, Thrash, Doom, Noise/Ambient… le plaisir est garanti pour les oreilles…
Avec Morean comme mastermind de cette œuvre, le groupe a pris tout le temps qu’il lui faut pour une telle réalisation, une réalisation que seuls les fans d’une musique innovatrice et moderne peuvent apprécier, car un album dans ce genre n’est pas recommandé à tout le monde.
L’album commence avec Worm, du Death Thrash avec un chant Thrash-y allant parfois vers un chant semblable à celui du Power, un titre simple en soi mais qui représente une entrée plus qu’hallucinante, chose prouvée par The Digital Diaspora qui prend place avec ses blast beats et un jeu Black accompagné d’un chant plus ou moins mélodique, pour ensuite reprendre le style de base du groupe : un Death Metal parsemé par des parties Thrash-y et des solos accompagnés par une rythmique bien dosée et envelopper avec le tout. Reste le chant qui a une approche théâtrale.
The Digital Diaspora est clôturé par un jeu acoustique, disons plutôt Flamenco/Classic.

Coming In Tongues prend place, un titre avec une approche progressive mais qui se caractérise surtout par son tempo parfois variable et son solo vers la fin qui vient donner un autre esprit au titre, malgré sa durée qui est loin d’être longue…
Avec la même structure, Void Bitch, 4ème épisode de cet album, vient lui donner un autre esprit, une intro acoustique suivie d’un solo, un tempo bas tout au long du titre avec un jeu de batterie bien dosé, des parties de chant théâtral, un mini passage de violon, un arrangement de riffs bien fait pour un titre qui prend la fameuse structure ABCDCBA…

Les 3 derniers titres de l’album semblent tomber d’une autre rive. Après m’être habitué au jeu de Noneuclid, le groupe change de direction avec Xenoglassy, un titre trop space alternant entre Ambient et Noise. Ce titre nous emmène dans une galaxie de Chaos où les créatures spatiales demeurent à jamais… mais cela n’est qu’un pont pour ouvrir à Time Raper, un titre qui commence avec le même esprit que Xenoglassy, mais qui sert juste à enveloppé le tout et créer une sorte de liaison entre les deux titres. Time Raper, en réalité, n’est pas un titre Ambient Noise comme son précédent mais plutôt un retour au bon vieux temps avec un Thrash Metal Old School pur et dur rappelant les vieux du genre tels que Slayer et Cie. Le titre continue sur une marche disons royaliste et Old School à la fois surtout avec la 3ème partie qui s’avère plutôt Death Old School ou même Thrash Death à la Possessed, un scénario qui me laisse toujours bouche bée à l’écoute de ce titre virant de l’Ambient au Thrash Old School pour arriver au Death Old School.
Muder Of The Worlds prend place pour clôturer le tout, loin de la structure de base, ce titre commence avec un tempo bas de Doom Metal pour se transformer en passage Funeral Doom avec un changement de rythme et quelques passages d’un Doom Death mais avec un tempo qui reste tout de même un peu mid…

Noneuclid est une découverte qui m’a énormément marqué… cette formation allemande promet énormément et marquera son nom dans tous les coins du globe, mais reste à prouver s’ils seront capables de donner naissance à un autre album de la même qualité que The Crawling Chaos!

18/20
Par Xul

Site Officiel
MySpace


You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK