Logo

Chronique : Orakle - Tourments & Perdition

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Band : Orakle

Release : Tourments & Perdition

Year : 2008

Country : France

Genre : Atmospheric Black Metal

Label : Holy Records

Note : 17.5/20

Tracklist :
01.Tourments
02.Les Mots De La Perte
03.Celui qui Erre
04.Dépossédés (Le Miroir Sans Tain)
05.Vengeance Esthétique
06.La Splendeur De Nos Pas
07.L’Imminence Du Terrible

   Enfin, la France se détache des règles mises au point par les "Anorexia Nervosa", "Seth" ou encore les "Arkhon Infaustus".
Imaginez un peu la mélodie des légendaires "Emperor", la rage de "Mayhem", la tendresse-délicatesse d'Ihsahn et les arpèges des "Covenant", tous réunis sous le nom de "Tourments & Perdition"; la toute récente production des "Orakle".

Franchement, on ne crachera pas dans la soupe, un produit super bien fait, extraordinairement maitrisé, et raisonnablement dissonant, comme l’atteste les dérapages de "Les Mots De La Perte" et "Celui Qui Erre", deux titres de débuts dignes d'un "Mayhem" avec une sonorité de batterie beaucoup moins "plastique", prenant ensuite un détour vers un "Emperor" craché du nez.
De passage vers le reste du CD (et surtout "Dépossédés (Le Miroirs Sans Tain)" et "Vengeance Esthétique"), l'agressivité et la rage cèdent leur place aux parties où la guitare égrène une mélodie envoutante mêlée à des lignes de chant gémissant une sorte de complainte orientale, laissant réincarner "Arcturus", mais tendre l’oreille paie toujours dans le Black Metal, sans doute un des titres les plus atmosphériques, les plus majestueux que j'ai jamais écouté (je me trouve dans l'obligeance de l'avouer).

Cependant, le groupe manque un peu d'originalité, durant cet album comportant sept titres en tout, le groupe ne fait que répéter des formules scandinaves, certes des mélodies fort intéressantes reflétant un esprit atteint par l'expédition dans les gouffres de la noirceur, mais le groupe reste limité par les influences précitées, ne pouvant s'en détacher.

Bref, pour le moment, c'est la dernière de mes préoccupations, je me laisse emporter par le génie de cet album et par la splendeur de cet héritage musical...

17.5/20
Par Lord Yagoth

Site Officiel
MySpace


© Metal Waves VptV 2007-2016