Menu

Chronique : Tears Of Mankind - Silent Veil Of My Doom

  • Written by Super User
  • Parent Category: Reviews
  • Category: T
  • Hits: 1790

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Band : Tears Of Mankind

Release : Silent Veil Of My Doom

Year : 2008

Country : Russia

Genre : Melodic Death / Doom Metal

Label : Solitude Productions

Note : 18/20

Tracklist :
01.And There in Eternity We Shall Merge
02.Silent Veil of My Doom
03.Queen of Night
04.Under an Ancient Oak
05.Without You (To Solitude Pt.2)
06.For One
07.On Ruins of Our Love
08.In My Room
09.You're Not Here (Silent Hill 3 Remix)

   Ah... le talent! Ce petit je ne sais quoi qu’on trouve chez certains d'entre nous et moyennant le quel on peut déboucher sur de grands accomplissements. Cette intrigante petite touche qui semble sans grande importance aux premiers abords, mais qui en fin de compte fait toute la différence. Quelque peu difficile à trouver, à cerner et  à remarquer mais quand on s’y approche d’assez prés, telle une mine anti-personnelle, ça nous explose tellement violemment à la figure que sa présence ne fait plus le moindre doute…

Alors je vous le dit toute suite : Du talent, c’est ce que vous risquez certainement de croisez si jamais  vous vous intéressiez à cette galette ci. Parce qu’il semblerait que la personne de "Phil" soit tout bonnement une usine à talent ambulante. Pour vous dire…

Déjà, il semble utile à préciser que Tears of Mankind constitue en fait un "One-Man-Band" et que notre protagoniste Russe s’en occupe de A à Z tout seul comme un grand. Mais c’est surtout la manière avec la quelle il s’en occupe (y a qu’avoir ce qu’il en fait de la boite à rythmes !), ou plutôt le résultat qu’elle enfante qui force l’admiration.
Apparemment, la donne a changé par rapport à celle des trois précédentes réalisations et sur cet album ci, notre Phil à décidé de garnir sa musique d’une teinte bien plus Death/Doom qu’avant. Et avec la veine Gothic Metal déjà présente en plus, on finit avec une musique qui met fortement l’accent sur l’aspect ‘MyDyingBridien’ de la chose.

Certes, l’originalité et les idées plus ou moins révolutionnaires ne sont pas vraiment de la partie… Mais franchement, quand on voit à quel point c’est travaillé et à quel point c’est personnel… On ne peut pas s’empêcher de balancer un de ces fameux "MAIS ON S’EN BAT LES REINS DE L’ORIGINALITE !!!".

Non mais c’est vrai, quand on y pense, si on vous demandait de choisir entre l’originalité et la qualité, qu’est ce que vous préféreriez ? Pour moi, la réponse est on ne peut plus claire… C’est bien dans les vieilles cocottes minutes que l’on fait les bonnes soupes, nulle part ailleurs… Et c’est justement dans ce contexte là que le son de Tears of Mankind prend toute son ampleur, tout son potentiel...

Ben, si vous ne me croyez pas sur parole, je laisse à des titres comme "Under An Ancient Oak", "And There in Eternity We Shall Merge" ou encore "Queen of Night" le soin de vous en convaincre.

Ah… le talent !

18/20
Par Sandman  

MySpaces

You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK