Menu

Chronique : Ymyrgar - The Tale As Far

  • Written by Xul
  • Parent Category: Reviews
  • Category: Y
  • Hits: 11914

User Rating: 5 / 5

Star ActiveStar ActiveStar ActiveStar ActiveStar Active
 

Band : Ymyrgar

Release : The Tale As Far

Year : 2014

Country : Tunisia

Genre : Pagan/Folk Metal

Label : Independant

Note : 14.5/20

Reviewer : Xul

Tracklist :
01.Einu Sinni Var
02.Dawn Of Time
03.Ode To  Mighty Deeds
04.Hall Of The Slain
05.The Last Sip
06.Under The Sign Of Path
07.Echoes Of A Fallen Era

   La Tunisie post-révolution a connu un traumatisme musical sans précédent ; les concerts se font de plus en plus rares, les festivals inexistants, les groupes de on-hold à split-up, une malédiction frappe le Metal tunisien de plein fouet et laisse la scène Metal locale presque vide.
Mais à l’horizon apparait une lueur d’espoir ; étrange pour certains, exotique pour d’autres, une horde d’artistes ambitieux tenant un flambeau d’espoir annonçant à la terre de la révolution un nouveau style, du jamais joué en Tunisie, un nouvel espoir qui sera peut-être le premier pas vers la renaissance.

Cette horde s’appelle Ymyrgar, un groupe de Pagan Folk Metal composé de 7 jeunes musiciens, il nous a fallu attendre 2 ans pour gouter à leur créativité et on n’a pas attendu pour rien, les Folkmen nous offrent un joyau Pagan Folk composé de 7 titres et baptisé The Tale As Far.

Etant donné que je suis un collectionneur de CDs je n’ai pas hésité à me procurer une copie d’une part pour enrichir ma CDthèque et d’autre part pour aider le groupe ($$$) et le soutenir dans sa longue aventure artistique. Aujourd’hui je l’ai entre les mains et les 7 titres tournent en boucle. Quelle joie !

Chroniquer un groupe tunisien n’est pas une mince affaire, rien ne doit m’échapper, certes je ne vais pas tout citer dans ma chronique pour vous laisser découvrir par vous-même l’album mais je vais vous faire part de mon avis concernant cet opus.

Le concept de The Tale As Far vient de très loin pour nous parler de la mythologie nordique commençant par Elivagar arrivant au géant nordique et la première créature vivante Ymir, je ne vais pas vous parler des textes de l’album mais je me suis fais un plaisir de lire quelques passages et par la même occasion enrichir mes connaissances de la mythologie nordique.
Le groupe semble bien maitriser le thème et s’inspire de l’histoire ancienne pour mettre en valeur son style musicale.
Quant à la musique, je la trouve bien garnie et bien recherchée, dans l’ensemble Ymyrgar a su s’aventurer dans un style, jusqu’à aujourd’hui maitrisé par ses siens, j’ai aimé plusieurs passages tel que le début de Hall Of The Slain, un titre qui te transporte dans un contexte assez particulier, j’ai fermé les yeux et je me suis imaginé un instant dans un marché nordique, une ambiance agréable, avec Ymyrgar rêver n’est pas impossible comme sur le fameux The Last Sip, un joli titre, mélodique et du genre à faire danser (je ne sais pas pourquoi ça m’a rappelé l’ambiance festive de Korpiklaani) mais quelques idées manquent à ce dernier, avec un accordéon, une ambiance de bars et des chants peut-être il aurait pu être plus original plus captivant.
Une mention très bien pour le titre Ode To  Mighty Deeds avec ses chants variés entre fausse voix (alternant entre growls et cris) et un joli chant féminin -vers la fin du titre-, sans oublie un solo minutieusement travaillé...

Mais cela n’empêche la présence de quelques points négatifs sur The Tale As Far, le groupe doit travailler d’avantage le chant surtout les growls, il y a aussi quelques passages orchestrales simples pas assez recherchés, les idées sont là mais pas assez développées, et cela viendra avec le temps et surtout l’expérience.

En ce qui concerne la production de l’album, on ne peut pas parler de la perfection surtout que c’est un home-made avec quelques bémols de mastering mais rien à reprocher à un nouveau groupe qui n’a pas les moyens de s’offrir un studio tel que Fascination Street Studios.

Après plusieurs écoutes, j’ai des sentiments mitigés, je reste perdu et perplexe. Le groupe a-t-il bien fait ou non ? Ont-ils joué un style original ou ils n’ont fait que copier des groupes Folk Metal qu’ils apprécient ? Pourquoi ils ne se sont pas inspirés du Folklore local ? Toutes ces questions nous ouvrent sur une question-constat ;  Ymyrgar arrivera t-il à s’imposer dans la cours des grands noms du Folk.

Pour les amateurs de Korpiklaani, Finntroll, Ensiferum ou même Haggard, chez Ymyrgar vous trouverez ce que vous cherchez et à cette adresse vous achèterez l’album

14.5/20
Par Xul

Facebook
Official WebSite

 

You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK