Menu

Chronique : Za Piratz - Metal Up Your Death

  • Written by Super User
  • Parent Category: Reviews
  • Category: Z
  • Hits: 1576

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Band : Za Piratz

Release : Metal Up Your Death

Year : 2009

Country : France

Genre : Death Metal

Label : Independent

Note : 14/20

Tracklist :
01.Sans Drapeau Fixe (S.D.F)
02.C.A.P Pirate
03.Le Massacre Des Snorkies
04.Mobydark (La Baleine Noire)
05.Le Monastère De Don Camillo
06.Tous les Chemins Mènent Au Rhum
07.La Taverne Des Bonnes Manières
08.L'Île Des Moutons Mesquins (Et Des Facétieuses Brebis)
09.Le Choeur Des Pirates
10.Les Trésors De Barbe-Rose
11.Captaine Hochet
12.Za Piratz
13.La Petite Maison Dans Les Abysses
14.Le Cannibale De Rio

   Le vent en poupe ! Hey les marins mettez les voiles, levez l'ancre, larguez les amarres, laissez en rade, faites le point, louvoyez…  c’est ainsi que les Za Piratz prennent le large pour une conquête sans fin dans des océans du Metal pleins d’aventures et de mystères.
Je n’ai pas trouvé mieux pour introduire ce groupe français d’Orléans qui cherche à se faire remarquer avec sa musique et son originalité.

Za Piratz est une formation de Death Metal qui nous pond un opus exceptionnel dans une atmosphère Crust plein d’humour et de vulgarité. Un album interdit aux mineurs surtout pour ceux qui ont des oreilles sensibles et qui n’aiment pas les injures…

L’album en question est un concept-album, de l’artwork aux noms des titres, en passant par les paroles et la musique. Le tout tourne autour des pirates et leurs conquêtes maritimes.
Des titres comme "Sans Drapeau Fixe (S.D.F.)", "Tous Les Chemins Mènent Au Rhum" et "Le Cannibal De Rio" me rappellent les fameux Ultra Vomit avec leur humour massacrant, sauf que la musique est dans un contexte Death Grind un peu raffiné.

Za Piratz ont cherché l’originalité à travers cet album. Pour cela, chaque titre possède un timbre exceptionnel, par exemple "La Taverne Des Bonnes Manières" avec ses riffs Thrash-y et "Les Trésors De Barbe-Rose" avec des riffs Death qui donnent envie de faire du headbang jusqu’à la perte de conscience, même si la voix growlée ne m’a pas trop accroché, elle est monotone et manque de punch.
A l’écoute de Metal Up Your Death j’ai fait des découvertes, surtout avec "Sans Drapeau Fixe (S.D.F.)" qui me rappelle le début de Creation des Lux Occulta, le magnifique petit solo de basse au milieu du titre suivi par un solo, ça donne un peu de charme à la musique, mais avec tout ça on sent l’absence de l’élément d’accroche entre les riffs. Le passage d’un riff à un autre est parfois trop brusque, on a la sensation que c’est collé avec de la salive…

"C.A.P. Pirate" de son coté m’a marqué aussi, trop agité avec des riffs Death et une atmosphère de headbang à fond, mais il s’arrête subitement pour laisser place à "Le Massacre Des Snorkes". Un changement radical, d’un Death Metal rapide et déchainé vers une intro acoustique accompagnée par quelques bombardements en arrière plan pour donner une idée sur le concept de l’album, puis on revient à un Death Metal où parfois une tendance Thrash-y fait surface pour montrer les diverses influences de nos chers pirates.

Le groupe n’a pas oublié de nous faire goûter ses solos, son jeu de synthé à l’intro de "Mobydark (La Baleine Noire)", son jeu acoustique avec quelques arpèges et des accords sur "Le Monastère De Don Cabillo" et "Capitaine Hochet". Ce dernier accompagné par un jeu de flûte assez original qui m’a rappelé un peu les groupes Folk, là on sent vraiment de l’Alestorm.

Le titre "Za Piratz" à le même esprit que "Sans Drapeau Fixe (S.D.F.)", un bon Death Metal déchainé sans arrêt, du Death US cette fois. Un jeu de batterie bien carré, un chant criard et growlé ainsi qu’une variation de tempo entre blast beats et des rythmes 4/4. Ce titre frôle la perfection, surtout que les parties chœurs étaient bien placées dans l'outro.

"La Petite Maison Dans Les Abysses" et "Le Cannibal De Rio" clôturent l’album en tant que Bonus tracks. Cette fois-ci on a de l’Electro, une autre atmosphère de Za Piratz qui n’a rien à voir avec les 12 autres titres, à travers ces deux derniers les Za Piratz lancer l’ancre dans la mer, ils arrivent à destination…

Pour finir on peut dire que l’album est drôle, original et d’enfer, mais on sent que le groupe manque un peu d’expérience surtout en collant des riffs sans chercher l’élément d’accroche pour les passages d’un riff à un autre. Dans cet opus on a droit à du Death, du Thrash, un riff Black, un peu de Rock, de l’acoustique, de l’Electro… un peu de tout sans vraiment savourer la musique…

Za Piratz à consommer avec modération, des écoutes répétitives finissent par être lassantes.

14/20
Par Xul

MySpace


You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK